être auteur éditeur ce qu il faut lire

Les documents essentiels
auteur-editeur.net

Informations indépendantes
être auteur et editeur

éditeur Pourquoi être aussi éditeur avenir édition fut une prédiction


écrire le livre être auteur
accueil AUTEUR EDITEUR et RECEVOIR PAR MAIL les formalités

Le dépot légal
Le forum AUTEUR EDITEUR.

Le contact.

Des livres essentiels à lire.

publier le livre être éditeur




L'avenir de l'édition, travailleur indépendant

Pourquoi être aussi éditeur ?

1) L'envoi aux éditeurs classiques (grands, moyens et petits) s'est soldé par des refus

Il convient alors de se poser des questions essentielles avant d'opter pour l'auto-édition :

- Les éditeurs contactés correspondaient-ils à l'oeuvre ?

- Faut-il continuer la recherche d'un éditeur ?

- Faut-il réécrire l'oeuvre ?

- L'oeuvre ainsi achevée mérite-t-elle d'être publiée ?

Même si l'idée dérange l'ego : il faut souvent réécrire un texte refusé par l'ensemble des éditeurs ; comme dans toutes les règles, il existe des exceptions...


2) L'envoi aux grandes maisons d'édition et leur refus

Faut-il passer par un petit éditeur ?

Il ne fait pas bon être petit éditeur de nos jours ! Les médias ont peu de considération pour eux. Les libraires préfèrent travailler avec des éditeurs qui assurent du chiffre, des ventres rapides.

Donc à quoi bon avoir un petit éditeur ? A être édité, à être dans le monde de l'édition. Pour l'honneur ! Souvent pour entrer dans le monde de l'édition. Mais pas en vivre... Avoir un petit éditeur, c'est être obligé de conserver une activé annexe.

En cas d'activité annexe, cette voie peut être préférable à une autoédition à laquelle l'auteur n'aura pas le temps d'accorder un temps suffisant pour effectuer la promotion.

Attention : les petits éditeurs font souvent... faillite... mais celà peut servir... à OBTENIR une bourse d'un CENTRE REGIONAL DES LETTRES !... alors qu'en auto-édition, pour ces gens-là, vous n'existez pas (en tout cas en région Midi Pyrénées de Marti
N Malvy)
Voir CRL (Centre régional des Lettres) Midi-Pyrénées


3) Le refus de l'édition classique.

Les droits d'auteur se négocient traditionnellement de 8 à 12%, couramment les mille premiers exemplaires vendus ne donnent droit à rien, servent à couvrir les frais fixes de l'éditeur. Alors que l'auto-édition, dès quelques centaines d'exemplaires vendu
S devient RENTABLE

Etre son propre éditeur permet de vendre sans intermédiaire. Cette démarche se rencontre plus souvent dans la musique mais comme dans la musique, pour en vivre (et non pour se faire plaisir en sortant un bouquin de temps en temps tout en ayant des revenu
S annexes) il faut DU TEMPS et du SERIEUX

La liberté, l'absence de contrôle rédactionnel, a son revers : pas de relectures (attention aux fautes), pas de réseau de distribution (c'est souvent le cas aussi chez les petits éditeurs), un a priori défavorable chez les journalistes et lecteurs.

MAIS C'EST AUSSI : UN CHOIX DE VIE

Plan du site



page suivante : La composition d un livre (1998 à nos jours)


informations AUTEUR et CONTACT





Commentaires auteur éditeur ouverts :

Ajouter vos infos


- Lu dans un livre (note 33), du 12 novembre 2013 à 19 heures 46

- Enfin, en contact habituel avec des chrétiens pauvres et peu soigneux de la propreté, il partageait avec eux la vermine dont ils étaient couverts et, à l'exemple de plusieurs saints, par esprit de pénitence, il se laissait en quelque sorte dévorer tout vivant, ne faisant rien pour se préserver ou se débarrasser d'un tel supplice